Portrait #8 – Anders, Startup Central

Anders, Startup Central Denmark

-English Below-

Je cherche le numéro 49 de la rue Søndergade à Horsens et monte les marches jusqu’à l’appartement qui accueille les bureaux de Startup Central. Une musique entrainante résonne et je trouve l’équipe en train de jouer aux fléchettes. Ils m’expliquent que le perdant devra faire le ménage. Il s’avère que celui qui a perdu c’est Anders, le fondateur et PDG de Startup Central qui a accepté de partager son histoire avec moi.


L’histoire derrière Startup Central est qu’en se lançant dans un processus de création d’entreprise, Anders s’est rendu compte qu’il y avait des interlocuteurs pour l’accompagner mais qu’ils étaient tous éparpillés et que ça rendait compliqué le déploiement de son projet. Il a donc créé un organisme qui regroupe tous les contacts utiles pour les autoentrepreneurs et les indépendants. Que ce soit en comptabilité, marketing, relations presse, codage, ressources humaines ou encore aides juridiques, toutes les entreprises sont représentées avec des réductions tarifaires et des coachs qui apportent leurs conseils.

Startup Central, Denmark
Startup Central


Mais avant de détailler tous les avantages que Startup Central offre à ses adhérents, je souhaitais partager l’histoire d’Anders et comment sa personnalité l’a conduit jusqu’ici.


Anders a grandi au « milieu de nulle part » à Brædstrup dans le Jutland après avoir été adopté en 1992. Il n’a jamais fait de recherches sur sa famille au Sri Lanka, ni ressenti le besoin d’y aller pour connaître ses origines. Il a 28 ans. Nous avons donc le même âge. Sauf que lui est père de 4 enfants et d’1 chien, alors que j’essaie de m’éduquer moi-même et que mon chat est resté en France. Il forme un duo très solide avec son épouse.
Jeunes, ils ont flirté ensemble. Puis, ils se sont recroisés et ont repris là où ils s’étaient arrêté. Ils sont fiers l’un de l’autre. Elle est esthéticienne, spécialisée dans le Nail Art et travaille beaucoup, comme Anders. Ils parlent beaucoup de leurs attentes personnelles, trouvent des solutions ensembles pour s’épanouir individuellement tout en formant une famille.


Il m’avoue avoir eu un parcours scolaire compliqué du fait d’une presque dyslexie, avec des difficultés pour épeler et lire. Cela ne l’a pas empêché de réussir professionnellement. Son atout : il adore parler et est un bon orateur quand il s’agit de convaincre et de créer des opportunités de rencontres. Il peut tout vendre. Mais au lieu de vendre quelque chose en quoi il ne croit pas, il a choisi de vendre son aide pour que chaque autoentrepreneur ait une activité prospère.


Pour se faire, il a contacté plusieurs investisseurs. Au bout du 13ème et après avoir améliorer son business plan après chaque refus, il a convaincu un riche artisan de financer son entreprise. Comment l’a-t-il trouvé ? Grâce au site PROFF qui liste toutes les entreprises danoises enregistrées avec leur numéro SIRET et surtout leurs chiffres d’affaires. C’est vraiment un annuaire très utile pour trouver des clients, des fournisseurs, et, pour Anders, trouver un investisseur. A ma question « qui est-ce », il m’a répondu « secret professionnel » en souriant. Il a reçu de cette personne mystère la somme de 1 million de DKK, soit environ 135 000 euros. Et cette personne est toujours actionnaire aujourd’hui, à parts égales.


Quand je lui ai demandé comment il l’avait convaincu, il m’a dit qu’il l’avait fait en croyant à ses idées. « Quand tu as du feu dans les yeux » les personnes te suivent. C’est aussi comme ça qu’il a développé son réseau de partenaires. Il s’est posé la question, en tant qu’entrepreneur, de quoi as-tu besoin ?


De quelqu’un pour t’aider à faire des fiches de paye, de quelqu’un qui te conseille sur ton statut juridique ou sur comment optimiser ta visibilité sur internet ? Il s’est donc entouré de plusieurs partenaires et continue encore aujourd’hui à développer les services de son entreprise, qui accueille désormais 5 employés et 2 stagiaires !


Startup Central c’est :

  • Être aidé dans la construction de son business plan. Ils ont mis au point un modèle accessible exclusivement pour les membres, conçu en collaboration avec 25 investisseurs.
  • La mise en contact avec des coachs/mentors d’horizons différents. Comme Marianne Rask, avocate en droit des affaires et Jacob Kildetofte Henriksen qui conseille sur la recherche de capitaux et l’optimisation des moteurs de recherche. De vrais guides qui motivent dans le processus de création d’entreprise et partagent leurs connaissances du terrain.
  • Des réductions tarifaires sur des services comme la création de sites internet, l’achat de logiciels, ou l’édition de fiches de payes.
  • Du réseautage : les membres et les mentors partagent leurs réflexions, leurs idées, leurs questionnements et leurs annuaires de contacts.
  • Du contenu de qualité comme des articles et des podcasts sur comment sélectionner le nom de son entreprise, choisir sa plateforme de messagerie, son programme de comptabilité etc.
  • Du soutien !
    Pour en bénéficier, il faut être membre et payer une adhésion de 119,20 DKK par mois, soit 15,99€. Les entreprises partenaires payent elles aussi une cotisation car elles captent du chiffre d’affaires via l’achat de leurs services par les membres de Startup Central.

Le but d’Anders est vraiment d’aider les personnes à atteindre leurs rêves de création d’entreprise et de créer de l’emploi. Pour lui, créer son entreprise c’est créer son propre bonheur. Et il est là pour pousser dans leur retranchement les personnes porteuses de projet, les booster et faciliter ce long chemin qui existe entre l’idée et la concrétisation. Et il est plutôt doué dans ce qu’il fait.


Ça se voit à son attitude. Il est concentré à chaque parole qu’il écoute, analyse ce qu’il entend et rebondi avec perspicacité pour te faire voir une situation sous un angle différent. Te pousser à réfléchir sur ce que tu veux. C’est ce qu’il a fait quand je lui parlais du flou total en ce qui concerne mes pistes professionnelles au Danemark. Il est très persuasif et le jour où je serai prête à lancer mon projet d’entreprise, il sait que je serai l’une de ses adhérentes.


Je termine en reprenant deux ou trois phrases de leur site internet :
« Le pire des débuts dans l’aventure d’un entrepreneur c’est quand toute l’idée s’effondre. C’est pour ça qu’avant de quitter son emploi à temps plein et d’hypothéquer sa maison, il faut savoir ce qu’on veut et pourquoi on le veut. C’est là que nos premières hypothèses sur le potentiel du marché et les opportunités de croissance émergent. Et c’est souvent là le cœur de l’entreprise. »

Site internet : https://www.startupcentral.dk/

Anders, Startup Central
Anders, Startup Central

I search for number 49 Søndergade Street in Horsens and climb the stairs to the apartment where the offices of Startup Central are located. Upbeat music rings out and I find the team playing darts. They explain to me that the loser will have to clean up. It turns out that the one who lost was Anders, the founder and CEO of Startup Central who agreed to share his story with me.


The story behind Startup Central is that by embarking on a business creation process, Anders realized that there were interlocutors to support him but that they were all and that made it complicated to develop its project. He therefore created an organization that brings together all the useful contacts for self-employed people. Whether in accounting, marketing, press relations, coding, human resources or even legal aid, all companies are represented with price reductions and coaches who provide advice.


But before detailing all of the benefits that Startup Central offers to its members, I wanted to share Anders’s story and how his personality has brought him here.


Anders grew up in the « middle of nowhere » at Brædstrup, in Jutland after being adopted in 1992. He never researched his family in Sri Lanka, nor felt the need to go there to find out where he came from. He is 28 years old. We are therefore the same age. Except that he is the father of 4 children and 1 dog, while I try to educate myself and my cat has stayed in France. He forms a very solid duo with his wife.


Young, they flirted together. Then, they crossed paths again and picked up where they left off. They are proud of each other. She is a beautician specializing in Nail Art and works a lot, like Anders. They talk a lot about their personal expectations, find solutions together to grow individually while forming a family.


He admits to me that he had a complicated school career due to almost dyslexia, with difficulty in spelling and reading. That didn’t stop him from being successful professionally. His asset: he loves to talk and is a good speaker when it comes to convincing people and creating meeting opportunities. He can sell anything. But instead of selling something he doesn’t believe in, he chose to sell his help so that every auto entrepreneur has a successful business.


To do so, he contacted several investors. At the end of the 13th investors and after improving his business plan after each refusal, he convinced a rich craftsman to finance his business. How did he find it? Thanks to the PROFF site which lists all Danish companies registered with their CVR number and especially their turnover. It really is a very useful directory for finding clients, suppliers, and, for Anders, finding an investor. To my question « who is it », he replied « professional secrecy » with a smile. He received from this mystery person the sum of 1 million DKK, or approximately 135,000 euros. And that person is still an equal shareholder today.


When I asked him how he convinced him, he told me he did it by believing his ideas. « When you have fire in your eyes » people follow you. This is also how he developed his network of partners. He asked himself the question, as an entrepreneur, what do you need?


Someone to help you make payslips, someone who advises you on your legal status or how to optimize your visibility on the internet? He therefore surrounded himself with several partners and still continues to develop the services of his company, which now has 5 employees and 2 interns !

Startup Central is :

  • Be helped in the construction of your business plan. They have developed a model accessible exclusively to members, designed in collaboration with 25 investors.
  • Putting in contact with coaches / mentors from different backgrounds. Like Marianne Rask, lawyer in business law and Jacob Kildetofte Henriksen who advises on the search for capital and the optimization of search engines. Real guides who motivate in the process of creating a business and share their knowledge of the field.
  • Price reductions on services such as the creation of websites, the purchase of software, or the edition of payslips.
  • Networking: members and mentors share their thoughts, ideas, questions and directories of contacts.
  • Quality content like articles and podcasts on how to select the name of your company, choose your messaging platform, your accounting program etc.
  • Support!
    To benefit from it, you must be a member and pay a membership fee of 119.20 DKK per month, or 15.99 €. Partner companies also pay a membership fee because they capture revenue through the purchase of their services by members of Startup Central.

Anders’s goal is really to help people achieve their dreams of starting a business and creating jobs. For him, starting his business is creating his own happiness. And he is there to push the people with the project to their limits, boost them and facilitate this long road that exists between the idea and the realization. And he’s pretty good at what he does.

It shows by his attitude. He is focused with every word he listens to, analyzes what he hears and insightfully bounces back to make you see a situation from a different perspective. Push yourself to think about what you want. That’s what he did when I told him about the total vagueness when it comes to my professional tracks in Denmark. He is very persuasive and the day I am ready to launch my business venture, he knows that I will be one of his members.


I end by taking two or three sentences from their website:
« The worst start to an entrepreneur’s adventure is when the whole idea collapses. This is why before you quit your full-time job and mortgage your house, you have to know what you want and why you want it. This is where our first assumptions about market potential and growth opportunities emerge. And this is often the heart of the business ».

Website : https://www.startupcentral.dk/

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *