Glædelig jul

Noël au Danemark

Depuis plusieurs jours j’entends « Glædelig jul » et « God Jul » tout autour de moi. Vous l’aurez compris, c’est ainsi qu’on souhaite un Joyeux Noël en danois. C’est Alice, journaliste pour le journal Angers ma ville qui, en m’interviewant sur les traditions de Noël au Danemark, m’a donné envie de partager ce que je vis ici, en ce mois de décembre, dans mon Jutland danois. Surtout, lisez son article qui relate d’une manière très bien écrite notre échange. Merci beaucoup Alice, j’espère que ça a réchauffé le cœur de tes lecteurs autant que ça a réchauffé le mien ! Voici donc mes coups de cœur pour mon premier Noël au Danemark :

Lucia dag


Le 13 décembre est un jour spécial au Danemark : le jour de la Sainte-Lucie, martyre italienne. Lucia du latin « lux » signifie lumière. La tradition est un défilé de jeunes filles vêtues de blanc tenant une bougie allumée. La jeune fille qui mène le défilé, la « mariée Lucia » porte une couronne avec quatre bougies allumées. La tradition du défilé de Lucia n’est en fait pas danoise mais suédoise, et a été adoptée au Danemark pendant la Seconde Guerre mondiale afin « d’apporter de la lumière en ces temps si noirs ». Ce qui fait résonnance en ce Noël 2020. Malgré les nouvelles restrictions du Danemark, la parade d’Horsens n’a pas été annulée. Et c’était vraiment magique. Les jeunes filles (et deux garçons) chantaient de leurs voix puissantes et claires la mélodie de Santa Lucia qui symbolise le retour de la lumière, en traversant Søndergade, la rue principale de la ville.
🎼 Nu bæres lyset frem, stolt på din krone, rundt om i hus og hjem, sangen skal tone, Nu på Lucia-dag, hilser vort vennelag, Santa Lucia, Santa Lucia 🎼

Lucia dag

Le Julefrokost


En famille et entre amis, on se réunit dès la fin du mois de novembre autour d’un ou plusieurs julefrokost, « déjeuner de Noël », avant celui du 25 décembre. C’est le moyen de commencer les festivités et de vivre la magie des fêtes avant l’heure. C’est aussi un rendez-vous important dans les entreprises où tout est permis puisque l’alcool coule à flot autour d’un buffet gargantuesque. On parle souvent d’orgie culinaire où les employés s’autorisent à se lâcher complètement devant tout le monde avec comme cri de ralliement « Skål! », c’est-à-dire « Santé ! ». Plus calme mais tout aussi goûteux, les restaurants proposent leur menu spécial Julefrokost, souvent composé de flæskesteg et de risalamande dont je parle plus bas.

La couronne et la bougie de l’Avent


L’Avent est la préparation de la naissance de Jésus-Christ. Sans être profondément religieux, les danois célèbrent cet évènement en achetant ou en créant eux-mêmes leur couronne de l’Avent, traditionnellement faite de branches de pin avec quatre grandes bougies. Chaque bougie représente les 1er, 2e, 3e et 4e dimanche de l’Avent. On allume une bougie chaque dimanche et dans certaines familles les enfants reçoivent des cadeaux. Il y a aussi beaucoup de couronnes accrochées sur les portes d’entrées. Toutes aussi belles les unes des autres.
Mon coup de cœur est la bougie de l’Avent : elle porte 24 marques, chacune correspondant à un jour du calendrier de l’Avent. J’allume la bougie tous les soirs en m’étonnant des jours qui passent si vite !

La Bougie de Noël danoise

Flettet julehjerte ou cœur de Noël tressé


C’est un incontournable de l’arbre de Noël danois dont le créateur ne serait autre que Hans Christian Andersen. Ils sont devenus populaires dans les années 1910 quand ils ont été introduits dans les jardins d’enfants comme outil de développement. Aujourd’hui c’est un véritable DIY et beaucoup s’amusent à tresser leurs cœurs pour les accrocher à leur sapin. Vous aussi vous pouvez le faire avec cette vidéo qui vous guide. C’est tellement beau !

Flettet julehjerte

Nisse. Un personnage incontournable du folklore danois.


Noël au Danemark n’existe pas sans ces gnomes au chapeau rouge et à la barbe blanche. Traditionnellement, le nisse vivait dans les fermes où il prêtait main forte en s’occupant des animaux. Pour garder un nisse heureux, il fallait lui préparer une bouillie de riz, sans quoi il pouvait commencer à tourmenter les habitants de la ferme. Aujourd’hui encore il faut faire attention à prendre soin des nisse car s’ils sont fâchés, ils adorent faire des bêtises : changer le sucre en sel, colorer le lait en bleu ou retirer le lacet de vos chaussures. Les nisse sont partout à Noël et j’ai bien sûr succomber à en acheter un chez un fleuriste de Silkeborg, lors d’une escapade en dehors d’Horsens.

Nisse

Nisseleg


Si vous travaillez au Danemark, ou si vous avez des enfants à l’école, vous connaissez peut-être cette tradition. Nisseleg est un peu comme le Père Noël secret sauf qu’il peut jouer des tours. La règle du jeu est de piocher le nom d’une personne à qui vous allez offrir des petits cadeaux tout au long du mois de décembre mais aussi être un peu taquin. Par exemple mettre du riz dans les poches de cette personne qui doit découvrir qui vous êtes ! C’est amusant et il faut faire appel à son imagination.

Gourmandises de Noël : æbleskiver, klejner, pebernødder, honninghjerter


Et bien d’autres ! Un jour, au supermarché Bilka, j’ai vu une poêle étrange avec des trous de la forme d’un petit poing. Je n’ai compris que plus tard qu’il s’agissait d’un moule spécialement conçu pour cuisiner des æbleskiver. Æble veut dire pomme. Traditionnellement, les æbleskiver avaient un morceau de pomme à l’intérieur (d’où le nom) ce qui n’est quasiment plus le cas aujourd’hui. Ils sont fabriqués à partir d’une pâte ressemblant à celle des crêpes. C’est un peu comme une boule de pancake. Je ne me suis pas lancée dans la fabrication d’æbleskiver. J’ai fait comme la majorité des danois : j’en ai acheté surgelés que j’ai réchauffé au four, avec du sucre glace et de la confiture de fruits rouges. C’est délicieux !
Les Klejner sont des biscuits frits, comme des bugnes ! Je garde la surprise du goût pour la semaine prochaine car je ne les ai pas encore goûtés !
Les pebernødder doivent leur nom à leur aspect, souvent comparés aux noix en raison de leur couleur et de leur taille, mais aussi parce qu’ils sont durs. Epicés, ils sont fabriqués avec du poivre blanc, de la cardamome et de la cannelle.
Mon préféré est le « Honninghjerter », « coeurs de miel » constitués d’un gâteau au miel en forme de cœur, et recouverte d’une fine couche de chocolat.
Tout ça arrosé de gløgg, vin chaud danois, dont vous retrouverez la recette dans l’article d’Alice.

æbleskiver, mumum.dk

Les Repas de Noël danois


Le 23 décembre se fête la petite veille de Noël. Les familles se réunissent pour décorer le sapin et confectionner des confiseries dont de superbes maisons en pain d’épices. Vous pouvez vous extasier (c’est une blague) devant ma maison en pain d’épices, fabriquée chez une amie suédoise à partir d’un kit trouvé chez Flying Tiger, dont les magasins sont maintenant bien connus en France. Pas facile d’être minutieux dans les décors mais un chouette moment à partager ! Et pour ceux qui aiment le sucre, l’idée est bien sûr de manger la maison !

Maison en Pain d’Epices


Le 24 décembre arrive enfin Noël. En général, les danois vont à la messe dans l’après-midi et dînent vers 18 ou 19 heures, dansent autour du sapin, chantent, puis se distribuent les cadeaux. Au menu, canard ou oie farcis aux pommes et aux pruneaux, ou du flæskesteg, rôti de porc croustillant. Ou les trois ! Accompagnés de chou rouge, de pommes de terre caramélisées avec du sucre roux au four, et de grønlangkål, une sorte de purée de chou kale. En dessert un risalamande « ris à l’amande », du riz au lait avec de la sauce à la cerise dans lequel se cache une amande. L’heureux élu qui trouvera l’amande recevra un petit cadeau qui traditionnellement n’était autre qu’un petit cochon en pâte d’amande. Deux cochons à la pâte d’amande nous attendent déjà pour Noël, comme ça pas de jaloux.


Le 25 décembre, jour de Noël on déguste le « julebord », grand buffet de Noël comprenant à la fois des plats froids et chauds : des harengs marinés, du saumon fumé, des crevettes, de la charcuterie, des pâtés, des salades, des fricadelles, du filet mignon de porc etc. Avec beaucoup de snaps, (eau de vie) pour faire passer tout ça !


Avec toutes ces jolies et délicieuses traditions, je vous souhaite à tous un « Glædelig jul » !

Noël à Horsens

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow Me!